Aktualności

Seminara Afrykanistyczne w roku akademickim 2017/2018
więcej »

Seminarium Afrykanistyczne listopad 2017
więcej »

Odwołane zajęcia
więcej »

Afryka na Koszykowej
więcej »

archiwum aktualności »

Czasopismo SDALC

więcej informacji »

Słownik online

Sprawdź hasło w słowniku suahili-polskim 

Le projet BiraDict

Le projet BiraDict est le produit d'une tentative de retranscription de textes enregistrés dans les années 1975-78 auprès des Babira de l'Ituri (République Démocratique du Congo actuelle). La première transcription, ainsi que la traduction, effectuées avec l'aide de Dwabo Tondana lors de mon séjour à Bunia, avaient un caractère provisoire. Elles étaient largement suffisantes pour étudier la structure des contes, qui était l'objet de mon étude à l'époque, mais frappait par son manque de cohérence, et provoquait à entreprendre une étude plus systématique de la langue en vue de constituer un dictionnaire bira.

Les raisons de l'incohérence constatée étaient multiples. Le manque d'expérience et le manque de temps y étaient pour beaucoup, mais il y a aussi des causes plus profondes, subjectives et objectives. Comme l'indiquent les adeptes des sciences cognitives, la perception humaine (et la perception d'un énoncé oral n'est pas une exception) consiste à reconnaître dans la réalité des schémas récurrents plutôt que les éléments qui les constituent. Ce phénomène a une importance capitale pour le fonctionnement de la langue parlée, et notamment pour la prononciation qui est rarement distincte. Il est evident qu'il influe également sur son étude, si celle-ci est  basée sur le fonctionnement spontané de la langue, et non sur des énoncés provoqués spécialement pour les besoins de l'enquête linguistique. Dans la communication orale, l'expressivité est le plus souvent plus importante que l'articulation. Les sons se perdent dans le flux de la parole qui seul, du point de vue des utilisateurs, doit être porteur de sens. Or, la transcription (comme toute écriture dite phonétique) est essentiellement, et inévitablement basée sur la notation des éléments constitutifs. Cela provoque des difficultés inhérentes à toute transcription d'une langue qui ne dispose pas d'un modèle d'écriture traditionnellement admis.

Ne pouvant plus avoir recours à l'aide d'un Mbira, j'ai conçu un logiciel qui — par le recours au cercle herméneutique — rendrait possible la verification de la transcription, permettant de comparer facilement les différentes réalisations des mots, dans différents contextes, différentes formes, par différentes voix.

Le logiciel, ainsi que le matériel textuel, peuvent être téléchargés librement (cliquer ici). Au fur et à mesure de l'avancement des travaux, ce lien sera mis à jour.

La documentation du logiciel BiraDict peut être consultée en ligne en cliquant ici.

Pour télécharger la police servant à l'affichage de la transcription, cliquer ici.

Janusz Krzywicki